Domaine des d'Arundel des Olonnes


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arhiana de Aragon
Dame
Dame
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 26/03/2011
Localisation : Bourges (Berry)

MessageSujet: La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.   Dim 20 Jan - 22:05

Arhiana fit entrée le messager Murat Aydin avec elle dans son bureau. Elle demanda au messager de l'attendre dans son bureau, le temps qu'elle aille voir ou était son fils Jehan et se changer.

Asseyez-vous Messire, je vous en prie. Elle lui montra le fauteuil.

Voulez-vous boire quelque chose Messire Murat Aydin ? Du thé ? Pour ma part, j'en prendrais bien un. Elle fit signe au garde de l'entrée de son bureau d'aller chercher du thé auprès de Rose, la gouvernante et cuisinière aussi pour quand il n'y avait pas d'invités au Château. Elle fit signe à l'autre garde de se rapprocher.

Je vous laisse mon autre garde, si vous voulez parler. Je me dépêche.




Arhiana rentra dans son bureau et s'assit derrière celui-là, face à son interlocuteur. Elle vit Rose sa gouvernante arriver et servir le thé. Elle la laissa faire sans parler mais en lui faisant un sourire avant qu'elle ne reparte en laissant le thé.

Je vais rentrer dans le vif du sujet dit-elle angoissée mais ne le montrant pas, blanche et apeurée mais ne le montrant pas.

Comment cela se fait que mon époux soit retenu prisonnier chez vous là-bas, si loin de son foyer et de sa famille ?

Il était parti voir son père en Espagne. Comment s'est-il retrouvé votre otage ? et pourquoi ? Qu'a t'il fait ?


Elle s'arrêta de parler et attendit que le messager réponde à ses questions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy_de_Aragon
Seigneur
Seigneur
avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.   Mer 23 Jan - 20:43



Asseyez-vous Messire, je vous en prie.

Murat obtempéra et repoussa le fourreau de son cimeterre en faisant gare à ne rien accrocher…

Voulez-vous boire quelque chose Messire Murat Aydin ? Du thé ? Pour ma part, j'en prendrais bien un.

Du thé ??? Ainsi, il y avait un semblant de civilisation dans cette contrée perdue au fin fond du Royaume des Francs.
Il haussa les sourcils et répondit..


— Grande Dame, ce sera grand plaisir pour moi que de partager un thé avec vous… Je ne savais pas que vous que ce breuvage était servi dans ce pays, vous m’en voyez ravi.

Je vous laisse mon autre garde, si vous voulez parler. Je me dépêche.

Alors que La Dame d’Arundel et de Signy quittait la pièce, le janissaire jeta un regard circonspect à la pièce, puis son regard s’arrêta sur ce garde qui le regardait d’un bien mauvais œil… Mais Murat ne craignait personne, sa place au paradis était gagnée depuis bien longtemps. Il le fixa un instant , le temps nécessaire qu’il fallait pour montrer sa valeur, puis il tenta de comprendre ce que racontaient les tapisseries aux murs… De toute façon, il ne s'abaisserait pas à parler à un serviteur...

Le thé arriva et il laissa la servante remplir les bols… Il n’y toucha pas, attendant que la mâitresse des lieux revienne, ce qui ne tarda pas. Malgré le ton assuré de sa voix, il lut l’inquiétude dans les yeux de son hôtesse.


Je vais rentrer dans le vif du sujet… Comment cela se fait que mon époux soit retenu prisonnier chez vous là-bas, si loin de son foyer et de sa famille ?
Il était parti voir son père en Espagne. Comment s'est-il retrouvé votre otage ? et pourquoi ? Qu'a t'il fait ?


Murat sourit… Pourquoi les infidèles s’empressaient-ils de rompre toujours aussi prestement les présentations et n’attendaient pas la réponse à une question avant d’en poser une autre… Peut-être la fraîcheur de ces contrées déliait-elle les langues ?

— Permettez-donc que j’assemble vos questions avant d’en faire une réponse aussi succinte et fidèle que possible ? Le seigneur de Signy se trouvait sur une caravelle en partance pour Montpellier quand il a croisé notre chebec. Une tempête l’avait poussée sur la côte nord des Baléares et il nous a suffi de la cueillir, un poussin dans la paume du loup.
Déçu par la prise, nous avons gardé les hommes et femmes valides pour les ramener chez nous. Votre époux était en piteux état, et il ne doit son salut et peut-être son retour
* regard appuyé sur la charmante infidèle * qu’à la perspicacité d’un de nos matelots qui avisa la qualité de la lame que portait le sieur de Aragon et les bagues de valeur qu’il portait aux doigts.
Voyant la mâitresse des lieux prendre un bol de thé et lui faire signe de tête, il fit de même, la gratifia d’un large sourire et poursuivit son monologue.

— Il revenait de Barcelone, après s’être battu sur les terres de la Manche, aux limites des royaumes d’Aragon et de Catalogne. Il n’avait ni écus ni marchandise de valeur, aussi, au retour , l’ayant trouvé personne honorable, j’ai appris de sa bouche son appartenance à la noblesse de ce duché, et ainsi j’ai pu plaider sa cause auprès de l’émir et le sauver d’un passage forcé au marché d’esclaves d’Alger… ainsi que de l’habituelle castration qui menace les prisonniers mâles avant toute vente, avec tout le respect que je vous dois, noble dame.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiana de Aragon
Dame
Dame
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 26/03/2011
Localisation : Bourges (Berry)

MessageSujet: Re: La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.   Jeu 24 Jan - 22:51

Oh ! Mon Dieu !!! Je vous remercierais toute ma vie durant d'avoir sauvé mon époux bien aimé, car si finalement il est en vie, c'est grâce à vous Messire Murat Aydin, et je vous en sais gré. Je ne savais même pas qu'il avait fait la guerre contre la Catalogne, c'est pour vous dire.

Elle but une gorgée de son thé. Oui dans ma famille nous adorons le thé, nous sommes civilisés vous savez, et je serai honorée de boire un thé avec vous ! lui dit elle en souriant tristement.

Je vais vous donner la rançon de 22 500 écus d'or que me demande votre Emir, mais en échange, je veux que mon époux soit ramené ici même pour le 31 janvier et en bonne forme et bonne santé, j'espère aussi qu'il n'a pas été torturé ou autre chose qui le marque à vie, car c'était un homme d'entrain, qui aimait rire et je veux retrouver mon époux bien aimé comme il était quand il est parti d'ici.

Pouvez-vous me promettre cela Messire Murat Aydin ? Pourrez-vous le raccompagner jusqu'à notre Domaine, je le sentirai plus en sécurité et vous serez rétribué, il en va de soit, et je trouve cela normal. Nous avons un fils Jehan qui doit être baptisé entre le 31 janvier et le 14 février car nous allons faire notre renouvellement de nos voeux de mariage dans notre Chapelle Nobiliaire le 14 février. Et si vous êtes encore là, je ne sais pas trop comment sont vos traditions, et ne voulant pas vous froissez non plus, mais vous serez le bienvenu pour le baptême de notre fils Jehan.

Je vais écrire à votre Emir pour lui dire que vous êtes porteur de la rançon jusqu'à Maître de la Casas et que j'espère que mon époux a été bien traîté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy_de_Aragon
Seigneur
Seigneur
avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.   Sam 26 Jan - 21:41




Oh ! Mon Dieu !!! Je vous remercierais toute ma vie durant d'avoir sauvé mon époux bien aimé, car si finalement il est en vie, c'est grâce à vous Messire Murat Aydin, et je vous en sais gré.

Murat Aydin inclina humblement la tête…

Je ne savais même pas qu'il avait fait la guerre contre la Catalogne, c'est pour vous dire.

— En fait, il était parti, selon ses propres dires, retrouver un de ses oncles en Aragon… Celui-ci mène une guerre sans merci au royaume de Castille, qui a mis sur le trône d’Aragon un de ses courtisans… Jimmy de Aragon est parti avant que les choses ne s’enveniment trop et a traversé les terres de Catalogne pour rentrer par la voie des eaux.

Il sirota le thé chaud et reposa le bol sur la table basse…

Je vais vous donner la rançon de 22 500 écus d'or que me demande votre Emir, mais en échange, je veux que mon époux soit ramené ici même pour le 31 janvier et en bonne forme et bonne santé, j'espère aussi qu'il n'a pas été torturé ou autre chose qui le marque à vie, …

Murat Aydin se sentit offensé et fronça ses épais sourcils…

car c'était un homme d'entrain, qui aimait rire et je veux retrouver mon époux bien aimé comme il était quand il est parti d'ici.

— Madame… Nos gens ne sont pas des barbares, bien que je sache que de telle façon vous nous nommer… Nous passons par-dessus bord certains infidèles, certes, mais la torture n’est pas de notre apanache.

Pouvez-vous me promettre cela Messire Murat Aydin ? Pourrez-vous le raccompagner jusqu'à notre Domaine, je le sentirai plus en sécurité et vous serez rétribué, il en va de soit, et je trouve cela normal. …

Nouveau froncement de sourcils, décidément… Il ne dit rien cette fois, mais il savait qu’il refuserait tout argent… Il était un envoyé de l’émir, pas un vulgaire commis… De plus, il s’était lié d’amitié avec Jimmy de Aragon, et l’accompagner sur le chemin du retour serait un réel plaisir, quoique fort dangereux pour lui…

— Je me porte personnellement garant de la sécurité du seigneur de Aragon, Dame D'olonnes…

Nous avons un fils Jehan qui doit être baptisé entre le 31 janvier et le 14 février car nous allons faire notre renouvellement de nos voeux de mariage dans notre Chapelle Nobiliaire le 14 février. Et si vous êtes encore là, je ne sais pas trop comment sont vos traditions, et ne voulant pas vous froissez non plus, mais vous serez le bienvenu pour le baptême de notre fils Jehan.

— Vous rendez-vous compte combien ce délai est court ? Je ferai malgré tout, tout ce qu’il est possible pour accéder à votre requête…. Mais la route est longue et parfois semées d’embuches.

Je vais écrire à votre Emir pour lui dire que vous êtes porteur de la rançon jusqu'à Maître de la Casas et que j'espère que mon époux a été bien traîté.

Murat Aydin observa les doigts délicats qui se tendait vers la plume… Jimmy de Aragon lui avait dit qu’elle était une guerrière de grande qualité … Il lui était difficile de croire que ces doigts pouvaient tenir une épée et semer la mort dans un champ de bataille… Ces choses ne se voyaient point dans son pays, et une femme portant l’épée serait bien mal vue…
Il se risqua toutefois à poser une question…

— Noble dame, sans vouloir vous offenser… Votre mari m’a dit que vous dirigiez une armée… Je sais celui-ci bien trop honnête pour mentir, mais… Comment cela est-ce possible ? et les hommes sont-ils si faibles qu’ils se laissent ainsi gouverner par une… femme… aussi belle soit-elle ?

Beaucoup de choses l’intriguaient dans cet étrange pays, mais le janissaire était curieux et ne pouvait s’empêcher d’en apprendre toujours un peu plus sur les coutumes des infidèles. La dame roulait le parchemin et la cachetait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiana de Aragon
Dame
Dame
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 26/03/2011
Localisation : Bourges (Berry)

MessageSujet: Re: La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.   Lun 28 Jan - 0:28

Arhiana souria.

Oui, c'est exact, j'ai fait ma propre armée l'an dernier quand nous aidions Le Ponant, c'est comme un Concorsium qui avait au début les duchés suivants : La Bretagne, Le Poitou, Le Berry, L'Anjou, La Guyenne et l'Artois et qui étaient en guerre contre les armées Royalistes, et donc je suis montée en Artois faire mon armée, et des berrichons nous ont rejoint donc mon amour Jimmy et nous avons aidé l'Artois a se débarrasser des armées royalistes de Champagne et de Normandie aussi.

J'ai toujours fait partie d'une armée, j'étais même Lieutenant des Phénix de Sancerre (ville ou j'habitais car j'étais venue rejoindre mon époux, après notre mariage
dit elle en souriant.

Comme beaucoup vous dirons, je suis une femme d'armée, une militaire de carrière, mais quand j'ai su l'an dernier que soit disant mon Jimmy était décédé, j'ai tout laissé tomber. Cela m'a anéantie, je l'avoue. Je ne savais pas ce que j'allais faire de ma vie sans mon Jimmy, mais heureusement que vous êtes venu me voir en m'annonçant cette bonne nouvelle, et vous en avez mes remerciements éternels.

Je ne veux pas dire que vous êtes un pays de barbares, ce n'était pas cela que je voulais dire, mais nous connaissons très peu de choses sur vous, je vous ai posé les questions comme cela, et je suis contente que vous soyez devenu ami avec mon Jimmy, c'est un amour et un trésor.

Bon je vais faire ce parchemin tout de suite.


Elle écrivit un moment le parchemin, et elle alla dans sa chambre pour chercher le montant de la rançon et le mettre dans une petite caissette avec 22.500 écus d'or.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy_de_Aragon
Seigneur
Seigneur
avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.   Mer 30 Jan - 11:44




Murat Aydin écouta attentivement et but presque les paroles de la dame de Montchenin et Signy…
Ainsi, ce qu’on disait était frais, dans cet étrange royaume, les femmes portaient armes et même remportaient des victoires… Il lança un regard admiratif à cette femme qui maniait aussi bien son corps que l’épée…

Comment diable une femme aussi sensible pouvait-elle gouverner des hommes aguerris aux plus ardentes batailles… cela resterait sans doute pour lui un mystère…

Il prit le parchemin , vérifia le cachetage et le rangea soigneusement dqns un étui en cuir qu’il portait à la hanche. Dame Arhiana alla chercher la rançon… Lorsqu’elle revint avec la caissette , il se leva et tendit les bras..


— Je compte partir au plus tôt, dès que mon cheval se sera suffisamment reposé… Où pouvons-nous nous restaurer… Un repas frugal et rapide suffira, je n’ai nul envie de trop traîner, et force désir de retrouver le seigneur Jimmy de Aragon… Je pense que sur ce point, nous serons tous les deux de commun accord.

Il sourit et vérifia sa mise avant de s’incliner devant l’épouse soldate…

— Ce fut un plaisir de vous rencontrer, ma Dame… Jimmy sera enchanté de savoir que vous vous portez à merveille et que vous l’attendez avec impatience…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiana de Aragon
Dame
Dame
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 26/03/2011
Localisation : Bourges (Berry)

MessageSujet: Re: La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.   Mer 30 Jan - 23:04

- Je compte partir au plus tôt, dès que mon cheval se sera suffisamment reposé… Où pouvons-nous nous restaurer… Un repas frugal et rapide suffira, je n’ai nul envie de trop traîner, et force désir de retrouver le seigneur Jimmy de Aragon… Je pense que sur ce point, nous serons tous les deux de commun accord.

Il sourit et vérifia sa mise avant de s’incliner devant l’épouse soldate…

- Ce fut un plaisir de vous rencontrer, ma Dame… Jimmy sera enchanté de savoir que vous vous portez à merveille et que vous l’attendez avec impatience…

Je suis très contente d'avoir fait votre connaissance moi aussi Messire Murat Aydin, et j'espère vous revoir pour une occasion plus réjouissante. Very Happy

Mais il est hors de question que je vous laisse partir le ventre vide de Montchenin et Signy. Nous allons aller dans la salle de réception, et ma gouvernante vous fera à manger ce que vous voulez. Nous avons de tout ici, et les légumes viennent de mon potager personnel, et vous verrez qu'ils sont très bons, et il doit aussi y avoir de la viande, cela nous le verrons avec Rose ma gouvernante et cuisinière à l'occasion.


Ils partirent ensemble voir Rose la gouvernante et cuisinière aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rançon pour la libération de son tendre époux bien aimé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite du général De Gaulle à Bruxelles (libération)
» Assassin Creed 3 : Libération
» Assassin's Creed Libération
» Tentatives de libération de la Reine
» Opération Chariot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine des d'Arundel des Olonnes :: Seigneurie de Montchenin :: Seigneurie de Montchenin :: La Cour Intérieure :: Bureau d'Arhiana-
Sauter vers: